Les bienfaits d’une balade dans la forêt de Stangala contre le burn out

le 21 juin 2019 par Morgane

La magie de Stangala : guérir le burn-out avec la marche en forêt

Marcher dans la forêt de Stangala pour se ressourcer : c’est ma recette idéale pour décompresser après une semaine éreintante. Aujourd’hui, je fais découvrir les bienfaits d’une balade au cœur de la forêt à mon ami et collègue Denis. Et, miracle,le contact avec la nature est en train de le guérir de son burn-out.

Reconnaître les signes du burn out

Je m’appelle Anna, j’ai 42 ans et deux enfants. J’ai un métier que j’adore, directrice marketing à Quimper, et j’ai un sourire qui ne me quitte pas, reflet de ma paix intérieure grâce au Stangala ! Je plaisante à ce sujet, mais il n’en reste pas moins important. Vingt minutes de randonnée après le déjeuner, une petite heure de promenade entre deux rendez-vous, ou bien quelques heures de marche bienfaisante le weekend : ce contact régulier avec la nature m’a rendue calme, sereine et posée. Mon collègue Denis, cadre commercial, était tout mon contraire, avant que nous ne discutions de ma technique de relaxation. Il était démotivé, crispé et anxieux, le visage fatigué et l’humeur irritée en permanence. C’est en discutant avec lui devant un café que j’ai recueilli ses confidences sur sa situation. Je découvre que mon collègue, autrefois dynamique et impliqué dans l’entreprise, est pris dans une spirale de stress chronique, entre frustration et sentiment d’incompétence. Denis avait tous les symptômes du burn-out.

Le burn out : cet épuisement professionnel qui nous détruit

Le burn-out concernerait deux salariés sur dix dans une entreprise, confrontés à des objectifs hors d’atteinte, des obstacles infranchissables ou des relations de travail pénibles. L’institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents de travail et des maladies professionnelles (INRS) indique que c’est l’étape ultime d’un long processus où le stress s’amplifie, jusqu’à devenir handicapant. En résumé, il s’agit d’un épuisement professionnel, psychologique et physique, avec des impacts sur notre travail, nos relations interpersonnelles et notre santé. Le premier pas pour en finir avec la fatigue professionnelle, c’est d’admettre que l’on a besoin d’aide, mais aussi d’être l’acteur de sa propre guérison. Je me suis tournée vers Denis et lui ai dit : « Et si on se baladait dans la forêt? »

Arbre de la forêt de Stangala, Quimper (29)

Marcher dans la forêt pour se ressourcer

J’ai proposé à mon collègue Denis d’évacuer son stress le temps d’une marche dans ma chère forêt du Stangala à Quimper dans le Finistère en Bretagne. La marche à pieds a un réel effet tonique et le contact avec la nature est apaisant : tout ce dont Denis a besoin pour se ressourcer, se réconcilier avec lui-même, et vaincre son épuisement professionnel. Voyez ces bienfaits :

  • Pendant la marche à pieds, le corps se réveille. Il produit un peu plus de sérotonine et de dopamine qui sont des neurotransmetteurs de bien-être. Il génère aussi de l’endorphine, qui procure naturellement une sensation de joie de vivre
  • Point très positif de la marche à pieds : le corps génère moins de cortisol. Le cortisol est l’hormone du stress et a un effet antidépresseur, essentiel pour retrouver le calme. 
  • La marche réconcilie avec un vrai sommeil réparateur. Lorsqu’elle est pratiquée régulièrement, la marche améliore sensiblement la qualité du sommeil. Et on le sait, une nuit de repos bienfaisant précède une journée productive et dynamique. 
  • La marche raffermit notre système immunitaire, améliore notre circulation sanguine, réduit les risques de maladie cardiovasculaire. En d’autres mots : marcher, c’est l’art de rester en bonne santé
  • Pendant que nous marchons, notre cerveau reprend le contrôle sur nos pensées. C’est le principe de la marche en pleine conscience pendant laquelle l’on vide son esprit des pressions subies au quotidien. On se concentre uniquement sur notre mouvement, notre respiration et le moment présent. 
  • Enfin, marcher dans la nature est un moment de véritable sérénité. On évolue au cœur de la forêt, profitant d’un calme rare, du bruissement de nos pas sur les feuilles mortes, du chant des oiseaux, et d’un air cristallin, loin de la pollution et le stress de notre quotidien. Si vous avez la tête encombrée, prenez le temps de jouir de la forêt, des arbres et de la tranquillité : votre corps et votre esprit vous en seront reconnaissants. 
Rivière de la forêt de Stangala, Quimper (29)

La forêt de Stangala : une randonnée relaxante en pleine nature

La forêt de Stangala, près de Quimper, se prête très bien à cet exercice. D’abord, la marche est sécurisée car des sentiers pédestres ont été aménagés pour les randonneurs. Ensuite, la marche à Stangala n’est jamais monotone : c’est une forêt passionnante. Elle a la réputation d’être l’un des plus beaux paysages de la Basse-Cornouaille, qui a inspiré plus d’un artiste. La toile « Vue de la vallée du Stangala » du peintre Noël ou bien les Mémoires d’un paysan bas-breton de l’écrivain Deguignet ont vu le jour grâce à cette forêt. C’est une véritable muse pour ceux qui recherchent l’inspiration. En se promenant au cœur des bois de Stangala, mon collègue Denis a découvert des curiosités géologiques comme les gorges qui descendent jusqu’à la rivière Odet, ou bien la vue panoramique du belvédère de la Pointe du Griffonès qui plonge sur une vallée verdoyante, de toute beauté. Je lui ai aussi montré les ruines d’un four à pain et d’un moulin anciens, témoins de l’existence antérieure de ceux qui ont profité avant nous des bienfaits de cette belle région. Nous avons marché le long des sentiers et au fil de l’eau, pendant deux belles heures de détente : activité physique et relaxation étaient au rendez-vous.

Point de vue plongeant à la forêt de Stangala, Quimper (29)

Guérir de l’épuisement professionnel : agir pour retrouver sa confiance en soi

Je vois mon collègue s’apaiser. Rien qu’à regarder son visage, je sais que la magie de Stangala et de la marche à pied a opérer sur lui : Denis est plus serein, souriant et cette frustration qui lui était quasi-permanente a disparu. « Je reviendrais régulièrement me ressourcer au Stangala », me confie-t-il avec un grand sourire, j’en suis enchantée. Je sais que Denis commence à retrouver confiance : il a décidé d’agir. Cette semaine, il a fixé une réunion avec son supérieur pour discuter d’objectifs plus réalistes, d’ambiance de travail plus productive et d’une cohésion d’équipe, et qui sait, peut-être parlera-t-il de la marche à pieds dans la forêt de Stangala ?

Bonne détente,
Anna.

Co-rédigé par : Morgane Le Mouël
Je me suis passionnée par le développement personnel depuis 2017 au travers de lectures, d'ateliers et de formations. Guidée par mon intuition, je partage avec vous mes astuces et recettes du bonheur pour qu'il rayonne chez vous !
Recommandez l'article :
Recommandé à 50%

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Happiness Avenue

Tout ce dont tu as besoin viendra à toi au moment parfait.

A bientôt sur happiness-avenue.com !